Newsletter gratuite




Bannière

Syndication RSS

LDC 2011-2012 : un exercice réussi grâce à la bonne performance du second semestre Imprimer Envoyer
Viande Volaille
Jeudi, 31 Mai 2012 08:00
Une croissance de 8,6%

Au titre de l’exercice 2011-2012, le Groupe LDC annonce un chiffre d’affaires de 2 774,3 M€ contre 2 554,7 M€ sur la même période de l’exercice précédent, soit une hausse de 8,6 %. Les tonnages commercialisés progressent de 2,1%. A périmètre identique, le chiffre d’affaires annuel progresse de 7,0 % à 2 734,1 M€. Les volumes restent stables (+0,5%).

Dans la volaille, le Groupe est parvenu à dégager un bon niveau d’activité malgré un contexte de volatilité des matières premières. En France, cette activité hors amont enregistre un chiffre d’affaires de 1 898,1 M€ en progression de 11,2 % (+ 8,9% à périmètre identique). Les volumes commercialisés progressent de 4,9 % (+ 1,4 % à périmètre identique). Le second semestre a été au cœur de ces bonnes performances avec la conjonction de plusieurs facteurs favorables : les effets positifs des revalorisations tarifaires passées au premier semestre, la détente passagère des prix des matières premières et la bonne performance du Groupe sur la période clé des fêtes de fin d’année. A l’international, le chiffre d’affaires en hausse de 16,3% (à 181,6 M€), a été porté par le bon niveau d’activité enregistré en Pologne (88% du chiffre d’affaires international).

Sur le pôle traiteur, les ventes en valeur reculent de 1,6 % à 494,1 M€ tandis que les volumes commercialisés affichent un repli de 5,6 %. Sur l’exercice, le pôle a supporté un contexte difficile marqué par la difficulté à compenser la hausse des matières premières.

Dans cet environnement, les actions visant à assurer le redressement du pôle ont été poursuivies : refonte de l’organisation, relance des investissements industriels et désengagement des familles de produits à faible rentabilité. Comme attendu, cette stratégie a commencé à porter ses fruits sur la rentabilité au cours du second semestre.

Des résultats en progression

L’amélioration de l’activité enregistrée au second semestre s’est traduite, comme attendu, par un net redressement des résultats.

En France, le pôle volaille affiche un résultat opérationnel courant de 91,3 M€, en hausse de 10,2%. Au-delà de l’évolution de l’activité, cette progression a profité de la contribution significative d’Arrivé après deux ans d’intégration. Sur l’ensemble du pôle, la marge opérationnelle courante reste stable à 4,3% du chiffre d’affaires. Elle ressort à 4,8% (contre 4,6% en 2010-2011) en excluant les activités amont.

A l’international, après un premier semestre légèrement négatif à hauteur de 0,3 M€, le résultat opérationnel de l’ensemble de l’exercice est positif à hauteur de 7,7 M€ (4,2% du chiffre d’affaires) grâce aux bonnes performances enregistrées en Pologne.

La contribution du pôle traiteur est négative avec un résultat opérationnel courant de -5,6 M€. Entre le premier et le second semestre de l’exercice, la perte a toutefois été divisée par quatre, illustrant les bénéfices des mesures industrielles et commerciales prises sur l’ensemble des activités du pôle. Cette évolution est encourageante pour aborder le nouvel exercice 2012- 2013.

Au total, le résultat opérationnel courant progresse de 5,4% à 93,4 M€ (3,4% du chiffre d’affaires). Le résultat opérationnel enregistre quant à lui, une croissance de plus de 30% en regard de l’exercice 2010-2011 qui avait été impacté par des coûts de restructuration importants.

Le résultat net part du Groupe ressort à 56,4 M€ contre 47,8 M€, en hausse de près de 18%.

Au regard de ces résultats, un dividende de 1,80 € par action sera proposé lors de l’Assemblée Générale du 23 août 2012, correspondant à un taux de distribution de 26% du résultat net part du Groupe.

Une structure financière encore renforcée
Plus de 100 M€ d’investissements déjà programmés en 2012-2013

LDC clôture l’exercice avec près de 614 M€ de capitaux propres, une trésorerie nette de plus de 54 M€ et une capacité d’autofinancement de 137,8 M€ en hausse de plus de 7%. Cette situation financière particulièrement solide va permettre au Groupe de poursuivre sa politique d’investissement industriel volontariste afin de conforter son avance sur ses marchés. Après avoir investi plus de 100 M€ sur l’exercice 2011-2012, 102 M€ sont déjà programmés pour le nouvel exercice. Ils porteront non seulement sur l’amélioration de la productivité et le renouvellement des outils, mais aussi pour une part importante sur la qualité, la santé au travail et l’environnement.

2012-2013 : maintien des performances dans la volaille, retour à l’équilibre dans le traiteur

Dans la volaille, la nouvelle hausse des matières premières observée depuis début 2012 impose la prudence. Pour autant, le Groupe entend soutenir la consommation et défendre sa rentabilité en poursuivant ses efforts de productivité, d’innovation et de communication.

Dans le traiteur, LDC se fixe comme objectif le retour à l’équilibre. Pour atteindre cet objectif deux challenges devront être relevés au cours des prochains mois : gagner en compétitivité industrielle et renforcer les parts de marché en fond de rayon par l’innovation.

Enfin, à l’international, LDC est aujourd’hui prêt à franchir de nouvelles étapes dans son développement européen fort d’une situation financière solide et d’une capacité d’acquisition et d’intégration démontrée.


Prochain rendez-vous : chiffre d’affaires du premier trimestre le 5 juillet 2012 après Bourse

Copyright 2012 - LDC - http://www.ldc.fr
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack