Newsletter gratuite




Bannière

Autres news Agro

Syndication RSS

Viande bovine : export en baisse, import en hausse, explosion du déficit commercial Imprimer Envoyer
Viande Volaille
Jeudi, 24 Mai 2012 08:00
Les exportations de bovins vivants ont encore augmenté de 4,9% sur les trois premiers mois de 2012 par rapport à la même période de l’an passé (Agreste). Face à cette pénurie d’animaux, les industries d’abattage-transformation françaises sont privées d’une partie de leur approvisionnement et se voient dans l’obligation de répercuter la hausse du prix de leurs produits. Les conséquences en sont d’ores et déjà visibles : trop rare et trop chère, la viande française intéresse moins nos voisins et les exportations de viande bovine sont en baisse de 14% sur la même période référencée ci-dessus. Même phénomène sur le marché intérieur : le dernier panel de consommation FranceAgriMer/Interbev, arrêté au 15 avril, souligne que, avec des prix en hausse de 2,9%, les volumes de viande bovine chutent de 3,8%. Il en résulte que le chiffre d’affaires pour cette période baisse de 1% entraînant la filière dans la spirale du pire. Pendant ce temps, la viande d’importation prend petit à petit des parts de marché (+11% sur les 3 premiers mois de 2012) et au total, la filière viande bovine, qui contribuait encore au solde commercial français à hauteur de 2 millions d’€ entre janvier et mars l’an dernier, le plombe désormais de quelques… 72 millions d’€.

Dans sa Lettre du 6 juin 2011, le SNIV-SNCP mettait en garde contre la tragique erreur d’analyse qui sous-tendait le choix de privilégier une stratégie tout export, particulièrement en bovins vivants. Nous en mesurons aujourd’hui les effets qui vont inéluctablement conduire à détruire des capacités d’abattage et des emplois industriels. La filière peut à terme payer très cher ces errements stratégiques. Il est plus qu’urgent de donner les inflexions nécessaires.

Copyright 2012 - SNIV-SNCP- www.snivsncp.fr/
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack