Newsletter gratuite




Bannière
Stalaven : quatre usines pourraient fermer Imprimer Envoyer
Le marché agro
Mardi, 31 Janvier 2012 00:00
Euralis, nouvel actionnaire majoritaire du traiteur industriel breton Stalaven, prépare un plan de restructuration. Il doit être dévoilé en fin de semaine, à l’occasion d’un comité d'entreprise extraordinaire. Selon le quotidien Ouest France, Euralis pourrait fermer quatre sites appartenant à Stalaven, dans le but d’améliorer la compétitivité de son pôle alimentaire. Les usines de Roye (ex-Papillote, fabriquant des plats cuisinés) dans la Somme, de Château Renard (salades à DLC courte) dans le Loiret, de Saint-Agathon (salades) et de St-Brieuc (usine historique de Stalaven fabriquant du jambon et de la charcuterie fine) dans les Côtes d’Armor seraient concernées. Au total, 230 emplois seraient menacés. Lors de l’acquisition des marques Rougié, Montfort et Jean Stalaven, le groupe avait déjà annoncé ses ambitions : il souhaite doubler le chiffre d'affaires de son pôle alimentaire et vise le milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici à 2020.

Copyright 2012 - WINELLO SAS - www.winello.com
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack